Archives du mot-clé : interview

juil 10 2013

Rencontre avec Antoine Daniel

On le sait sur internet le meilleur côtoie le pire et ce pire a tendance à buzzer, à être partager et à devenir un même. Qui ne se souviens pas de « Ginger » ou plus récemment de Nabilla ? Et dans ce web du What The Fuck certains cherchent les pires vidéos. C’est vieux comme le monde, Video Gag le faisait y a 10 ans, puis Spi0n puis les chaines de télé… et c’est quand la boucle est bouclée que l’on se dit que tout est fini. Mais c’est sans compter l’innovation des internets qui, au lieu de faire des vieux  zappings pourris, commentent les fameuses vidéos récupérées.

Alors oui ce concept vient tout droit des US avec le grand Rey William Johnson mais à la sauce française ça donne quelque-chose de différent, de plus scénarisé comme avec Salut les Geeks ou de plus délirant avec What The Cut.

Antoine Daniel

C’est donc Antoine Daniel que j’ai rencontré à Epitanime (dans mon école et tout !). Grand moment pour moi, et pour lui puisque c’était l’une de ces toutes premières conventions…

- Qui est Antoine Daniel ?
- Regarde ça gamin et rigole !

Antoine est donc l’ « animateur » de l’émission What The Cut qui analyse certaines vidéos du web. Sortant tous les deux semaines environ, la chaine a atteint en un an 450 000 abonnés. Notamment grâce à ses hors-séries dédiés aux vidéos d’un pays en particulier et à sa proximité avec ses abonnés via Le 29 et Twitter. Ingé son de formation, il tente actuellement de vivre de ses vidéos le temps de produire son premier album. Il gère plutôt bien sa chaîne grâce à une ligne directrice précise et une qualité toujours au rendez-vous quitte à prendre du retard.

Antoine est un mec simple, cool, d’à peu près mon âge et je vous invite à le découvrir dans la vidéo suivante.

Let’s Watch bande de tacos au sperme.

 

 

N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensez, et à suivre ma chaine et mon twitter pour plus d’informations.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pocket-collection.fr/rencontre-avec-antoine-daniel/

mai 01 2013

Le Stunfest 2013, ça tatane!

 Il y a des fois où le travail te surpasse, où celui-ci te fait craquer et où tu veux t’enfuir de ton petit train-train quotidien donc direction Rennes pour une petite convention plus que prometteuse. Le Stunfest ! Encore une fois en Bretagne, cette convention m’a beaucoup rappelé les Geek Faëries d’Orléans (qui se tiendra de nouveau en Septembre prochain), car l’ensemble est convivial, amicale et surtout plus intéressante que les grosses conventions remplient de vendeurs d’armes pour otakus en herbe.

Ici point de queues interminables à dédicaces mais un hommage aux jeux d’arcade et de combat. L’occasion de découvrir aussi une communauté plus mature et passionnée priant le dieu du stick. Nombreux sont ceux aiment défoncer leur adversaire dans un grand melting-pot et ses quelques échanges de baffes permettent à chacun de faire connaissance. Malgré la présence des vidéastes bretons, les fans n’étaient pas aussi nombreux que dans les conventions habituelles.

Image de prévisualisation YouTube

Ainsi on retrouvait toute l’équipe du Nesblog qui sponsorisé d’ailleurs l’évènement, de Usul à Cœur de Vandale en passant par Kaox et Karim Debbâche. Les différents chroniqueurs de Jeuxvideo.com étaient présent (à part Mamytwink et le présentateur du très bon « Le Fond de l’Affaire »). Pour ma part j’étais encore plus heureux de retrouver Fred et Seb du Grenier, Baltou, Paulo, Nyo, Cauet, At0mium, Meeea, Rufio et tous ceux que je connais de près ou de loin mais qui se sont prêtés au jeu et se sont présentés en vidéo. Ce fut aussi l’occasion de me présenter à LinksTheSun ou Antoine Daniel, qui contrairement aux apparences n’est le frère de Benzai.

Merci encore à ceux qui sont venus me dire bonjour ça fait chaud au cœur de voir un peu qui nous suit

Plus que des « célébrités » Ken Bogard, Bob et les autres sont des personnes que j’apprécie et ce genre d’évènement permet vraiment de souder des liens entre créateurs de contenus. Alors que certains se sentent exclu de ce cercle pourtant très ouvert, nous discutons entre nous et on raconte tout un tas de conneries bien loin de ce que les gens connaissent de nous. Cela permet de briser la glace dirons-nous. Merci encore à ceux qui sont venus me dire bonjour ça fait chaud au cœur de voir un peu qui nous suit.

Mais le Stunfest n’était pas un rassemblement people, c’est avant tout une messe dédié au stick, au dosage intensif donc direction l’arène pour prendre en main quelques maniac shooter , bornes et autres jeux de combat. De Dodonpachi à Crazy Taxi en passant par les différentes déclinaisons de Street Fighter, chacun trouvé son bonheur. En plus on pouvait se poser dans des transats pour admirer des superplayeurs, elle n’est pas belle la vie ?

Non ! Répondra mon corps qui crevé de froid malgré le soleil breton, Allo quoi ! Y a du soleil et il fait 10°. C’est comme si t’étais en Bretagne et qu’il ne pleuvait pas ! Bon ce n’était pas non plus comme pendant la guerre de 78 mais je me les pelait et à l’intérieur on crevait bien entendu de chaud. On est tout de même resté les trois jours pour pouvoir assister aux diverses conférences qui avait lieu le samedi et qui doivent être disponible en replay sur le site officiel.

Conférence with At0mium et Yann Leroux

La première qu’on a vue était sur l’apport du jeu vidéo dans le développement de l’enfant. C’était animé entre autre par At0mium et Yann Leroux (psychanalyste et auteur de « Les jeux vidéo ça rend pas idiot »  ) et présenté par Cœur de Vandale. Et alors que de nombreux parents ont une peur quasi maladive des jeux vidéo, voyant en eux qu’une cause de l’échec scolaire de leur enfant, d’un catalyseur de folie et un renfermement sur soi-même. Les intervenants voient plus un outil de découverte et d’apprentissage bien loin des soporifiques serious games. Il est cependant dommage d’orienter la conférence à grands coups de citations philosophiques rendant juste l’ensemble imbuvable. Le jeu vidéo est média jeune non soumis aux codes traditionnels, pourquoi vouloir le brider ?

les jeux diffusés via Steam, XBLA et autres agrégats de jeux dématérialisés sont-ils vraiment indépendants?

Notre côté minecratien et donc sensible à l’indépendance des jeux vidéo nous a poussé à assister à la conférence sur les jeux indépendants. Ces jeux sont très souvent un symbole de liberté et surtout d’innovation car c’est de là que sortent de nombreux concepts à mille lieues des fps vus et revus. Fez a été cité assez souvent car bien qu’indépendant il est tout de même vendu sur la plateforme de Microsoft. Ainsi les jeux diffusés via Steam, XBLA et autres agrégats de jeux dématérialisés sont-ils vraiment indépendants? D’une part oui puisque leur développement n’est soumis à aucune contrainte ; mais de d’autre part le jeu doit tout de même se vendre et être diffusé. La liberté ne tiens qu’à un fil et pour une dizaine de jeu prisé par la critique, un millier d’autres attend dans les tréfonds de l’internet. Bref là encore je vous convie à mater le replay ! Au passage j’ai conclu la conférence en demandant si certains développeurs n’étaient pas un peu trop over-hypés et trop mis en avant par rapport à leur création. Je pense principalement à Notch et sa Minecon ou au créateur de Fez déclarant que les joueurs devraient payer son jeu dix fois plus cher tellement il est bon. La question était osée c’est vrai et cela a dérangé notre chroniqueur du jeu indépendant favori.

L'ancêtre de la 3DS à entre fait une nouvelle victime!

L’ancêtre de la 3DS à entre fait une nouvelle victime!

Fini les enfantillages, caméra et micro au poing, il est temps d’aller dire bonjour aux connaissances et d’admirer les champions dans l’arène. Y a avait du bon niveau, notamment sur Marvel vs Capcom 3 ou encore Blazblue qui m’a assez impressionné. Malgré le niveau, les joueurs ont l’art du spectacle et n’hésitent pas à finir le combat avec le coup le plus spectaculaire. J’ai vu aussi quelques superplay de Tetris avec le mode invisible.

Et sinon j’ai réussi à jouer au Virtual Boy, la console « portable » en 3D de Nintendo, bon j’ai juste perdu la vue un petit moment après cela mais je confirme que comme sur 3DS, la 3D est inutile !

Dis comme ça le Stunfest vous a peut-être pas trop donné envie mais c’était cool, il faisait froid, y avait pas trop de monde, des copains, des « stars » et un concert de 2080 avec sa Megadrive. Y avait des mecs qui se loupaient dans leur speedrun et d’autres qui avaient les yeux collés à la borne d’arcade. Vivement l’année prochaine !

Lien Permanent pour cet article : http://www.pocket-collection.fr/le-stunfest-2013-ca-tatane/

déc 18 2012

Rencontre avec Carole Quintaine

C’est encore une fois à la Hedg Convention que j’ai pu rencontrer la très charmante Carole Quintaine, marseillaise de 29 ans adepte de jeux vidéo. Je connais la belle depuis un an lorsque j’ai vu un Call of Duty Elite Mag. Intrigué par cette présentatrice ayant l’air de savoir de quoi elle parlait (ça change) je suis allé sur son blog Gameratoutprix. En plus de réaliser de bons reportages avec l’aide de son cadreur et monteur elle écrit très bien et est une véritable passionnée. Et c’est cette passion qui l’a poussée à à peu près mon âge à se lancer dans un média pourtant exclusivement masculin. En plus d’apporter un vent de fraîcheur chez les geeks boutonneux elle sait s’imposer parmi les autres (avec un langage qui fera sourire certains). Comme dit dans l’interview c’est une gameuse, une vraie et non une énième bimbo présentant quelque chose qu’elle ne connait pas.

A coté des reportages sur les principales conventions de l’année, elle présente la Gaming Zone de Coca Cola Zero aux cotés de Bertrand Amar, elle officie aussi pour Gameblog avec notamment un passage remarqué dans le podcast ainsi que dans le dernier Journal des Jeux Vidéos de Canal+

Bref tout ça pour dire qu’on bien amusé à dire des conneries sur le canapé, à crier notre amour (ou non) pour Call of Duty et les gros joysticks. Assurément l’un des meilleures interviews que j’ai pu faire avec un montage un peu plus chiadée que d’habitude. Et même si j’y ai passé tout mon samedi ça m’a donné envie de reprendre le montage et surtout les interviews donc il y en aura plus à l’avenir si certaines de mes victimes acceptent de se confronter à moi. Mais trêve de parlote et place à l’interview de Carole Quintaine:

Image de prévisualisation YouTube

 

Je pense que je vais me mettre à Call of Duty car même si j’aime dire du mal de la licence il faut reconnaître que le dernier épisode est très bon et amène pas mal de nouveautés. De plus Far Cry 3 à l’air d’accrocher pas mal de personnes malgré un pitoyable second opus, les fêtes de Noël approchant il est temps de jouer à Rambo.

Un grand merci à Carole pour m’avoir accorder cette interview, Hedge pour avoir organiser cette convention, Fox pour la mise en scène et Psyhodelik pour la super photo qu’il a prise!

Lien Permanent pour cet article : http://www.pocket-collection.fr/rencontre-avec-carole-quintaine/

sept 23 2012

[Vidéo] Paris Manga – journée avec le Joueur du Grenier, Marcus, Bob et Nyo

Comme promis la voici, la vidéo de la Paris Manga, un poil longue mais assez intense vous verrez il y en a pour tous les gouts et vous m’en direz des nouvelles. Outre un passage assez exclusif sur les coulisses d’une séance de dédicaces finalement, vous retrouvez une interview, certes rapide, de nos chers amis Bob Lennon, Marcus, Nyo et l’équipe du Joueur du grenier; Fredéric Mollas et Sebastien Rassiat. C’était vraiment que du bonheur et mine de rien le montage fut assez prenant car je voulais faire des trucs bien précis, bien entendu les remarques sont à prendre sur le ton de l’humour le plus total!

Histoire de vous aguicher un peu, j’ai mis quelques passages déconseillés aux moins de 18 ans , de la tendresse et beaucoup d’amour. Retrouvez aussi quelques cosplays forts sympathiques, les dessins de Nyo et pleins d’autres choses.

Je vous laisse et si vous cliquez sur la banière ci-dessous vous serrez rediriger vers mon article de la Paris Manga:

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pocket-collection.fr/video-paris-manga-journee-avec-le-joueur-du-grenier-marcus-bob-nyo/

avr 09 2012

Rencontre et Interview avec Hironobu Sakaguchi

C’est lors de la sortie de son nouveau RPG, The Last Story, que j’ai pu rencontrer son créateur, Hironobu Sakaguchi. L’homme est connu pour être le créateur de la plus grande saga de RPG de tous les temps, les Final Fantasy.

jeux par sakaguchi

Pour se faire, la Fnac des Ternes fut réquisitionnée pour accueillir notre invité. Les places étaient à prendre en début de matinée, il n’y avait pas grand monde à 10h. Mais à 16h la partie conférence du batiment commenca à se remplir petit à petit; prévoyant, je suis arrivé bien en avance et ai ainsi pu avoir ma place assise au premier rang. Je vous passerais les détails des 2/3h d’attente mais j’ai sympathisé avec un ado accompagné de sa mère, c’était sympa!

On installe la caméra, on fait un petit signe à Julien Chièze, le maitre de cérémonie du moment, on se dit que Florent Gorges en traducteur est une très bonne idée et on attends.
Enfin le maitre arrive sous les applaudissements du public, il nous salue avec un timide « Bonjour » à la française. Je dois avouer qu’un frisson m’a parcouru, ce n’est pas tous les jours que nous sommes en présence de l’un des plus grands créateurs de jeux vidéos de tous les temps.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, les questions étaient nombreuses et pertinentes. Je vous laisse donc regarder ce reportage qui parlera mieux que ma plume.
Par respect pour Florent Gorges, j’ai préféré garder sa traduction et l’aligner avec les paroles de Sakaguchi-sama.

Image de prévisualisation YouTube

Outre les anecdoctes sur le développement de The Last Story, on apprends beaucoup sur sa carrière et ses relations avec Nintendo et ses collaborateurs.

Dés le départ, Mr Sakaguchi a fait des RPG, d’abord textuel comme The Death Trap, puis Nakayama Miho no Tokimeki High School ou encore le shoot King’s Knight. Pour avoir vu quelques photos de Nakayama Miho (vivant actuellement à Paris), je comprends l’attirance de Mr Sakaguchi envers cette jeune femme.
En tant que chef d’entreprise, Mr Yamauchi tenait Nintendo d’une main de fer, il faut dire que la faillite a guettée la boite à de nombreuses reprises. Imaginez-vous dans la peau du jeune producteur de 25 ans qu’était Mr Sakaguchi, rencontrer le grand patron dans un endroit intime doit faire un certain choc.

jeux de sakaguchi

La conférence ne pouvait pas être complète sans parler quelques instants de la série Final Fantasy. En 1987, Square est au bord de la faillite, Hironobu Sakaguchi propose un jeu simple mais efficace au Japon … un RPG, l’histoire est simple et le gameplay est riche. Ainsi né Final Fantasy, appelé ainsi car c’est le jeu de la dernière chance pour de studio.
Les oeuvres de Sakaguchi sont toutes marquées par cette idée de dernier espoir, The Last Story vient indubitablement du fait qu’il s’agit du dernier jeu de Mr Sakaguchi (comme dis dans la vidéo, il développera prochainement sur iOS).

Bien entendu une parenthèse très sympathique fut faite sur Nobuo Uemautsu, le compositeur des musiques des jeux Square-Enix. Le musicien est d’ailleurs plus populaire que Hironobu Sakaguchi lui-même. Pas une seule fois il ne s’est loupé dans ses compositions. – Les thèmes de The Last Story sont d’ailleurs merveilleux et je vous conseille d’écouter les extraits ci-dessous. – Rendez-vous compte, le bougre était à l’époque qu’un vulgaire pirate, il reste donc de l’espoir pour les pirates que nous sommes!

Image de prévisualisation YouTube

Concernant The Last Story j’ai joué un peu et c’est assez sympa même si les personnages manquent de personalité et les décors sont assez ternes. Mine de rien il faut recommencer plusieurs fois certains combats pour repérer les points faibles. L’histoire est bonne mais là encore on arrive pas au niveau d’un FF X par exemple

Plutôt bon joueur, Mr Sakaguchi s’est prété avec plaisir au jeu des questions/reponse. Pour le coup j’aimerais bien connaitre son avis sur Skyrim car j’y ai, mine de rien, joué quelques dizaines d’heures. J’ai adoré sa franchise sur les DLC, le cancer du jeu vidéo. Je sais que de nombreuses personnes dans la salle appréciaient les jeux en boite néammeoins Mr Sakaguchi apprécie le dématérialisé et c’est tout à son honneur même si cela ne doit pas supplanter les boites pour les gros jeux.

Bref, vous comprendrez que cette conférence m’a énormément plu, j’ai pu rencontré une légende vivante du jeu vidéo et faire dédicacé mon exemplaire Final Fantasy VI GBA.
Sur ce je vous laisse et je retourne sur The Last Story.

Donwar

Lien Permanent pour cet article : http://www.pocket-collection.fr/rencontre-avec-hironobu-sakaguchi/

fév 11 2012

Rencontre avec Bob Lennon

C’était lors du Paris Manga le 4 Février dernier que j’ai pu enfin rencontrer Bob Lennon, un joueur de Minecraft (et désormais Skyrim) très connu. C’est, pour moi, un accomplissement car je l’admire beaucoup et surtout, il me fait rire. Nombreux sont ceux qui, comme moi, le considère comme le remplaçant spirituel de Franck Guillaume. Il a été révélé par son acolyte TheFantasio974 lors de la visite du serveur Minefield (le plus gros serveur Minecraft français), depuis ce temps son nombre de fans n’a cessé d’augmenter. Laissant son ami monter les vidéos, ce n’est que récemment qu’il s’est lancé en solo avec son épopée Skyrim (plus de 100 épisodes pour le moment), et le moins que l’on puisse dire c’est que lorsque le pyro-barbare se réveille, violence, taunts, rires et  excès d’humeur sont au rendez-vous, il fait le show et le jeu n’en est que plus vivant, chaque nouvel épisode est un évènement en soi (un peu comme une bonne série TV).
Il est aussi chroniqueur sur la radio GamingTV et apparaît de temps en temps dans les vidéos de ses amis (AlistarShow ces temps-ci) . Rajoutons à son palmarès la chronique qu’il tenait avec Fanta sur JeuxVideo.com.

Image de prévisualisation YouTube

Ce truculent personnage est un Grenoblois de 25 ans, adepte du Hooper, il n’hésite pas à s’inspirer de celui-ci. Il entretien une relation toute particulière avec son public n’hésitant pas à lui envoyer gentiment des piques (dans les D&Cube par exemple). Cette moquerie se ressent tout particulièrement dans les Bob Lennon Show, des podcast audio sur Minecraft, qui ont fait naître le désormais incontournable Jean-Kevin ou les Magabons.

Bref c’est en bravant le froid de l’hiver que je me suis rendu à la Paris Manga pour rencontrer Bob le Pyro-Barbare, après une heure de queue je me suis précipité vers la scène principale pour dire bonjour à Marcus et le Joueur du Grenier d’une part et demander une interview à Bob d’autre part. Et c’est lors des séances de dédicaces que j’ai pu voir toute la pu-pu-puissance du Bob, il est super gentil, il prend du temps pour parler avec ses fans et il est surtout très câlin (et un peu bi-curieux ^^). Cette sympathie m’a beaucoup impressionné surtout vu le monde qui faisait la queue pour le voir (j’ai été d’ailleurs surpris par l’âge de ceux qui attendaient).

C’est Dimanche midi que j’ai réalisé l’interview dans un petit recoin du salon, des fans étaient présents mais ils ont été très calmes, merci à eux. J’espère que l’interview vous plaira et que vous entendrez bien (le salon était extrêmement bruyant). Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires de cet article.

Image de prévisualisation YouTube

Vous pouvez aussi me suivre sur twitter (j’y suis très actif), Facebook et par mail via le formulaire à droite. 

Donwar

Lien Permanent pour cet article : http://www.pocket-collection.fr/rencontre-avec-bob-lennon/

jan 02 2012

Rencontre avec Franck Guillaume

C’est lors de la rencontre Hedge qui s’est tenu le 18 Décembre dernier que j’ai pu rencontrer un homme formidable, quelqu’un qui m’a fait rire pendant plus de 4 ans, Franck Guillaume, alias Bad-Pitre, alias Monsieur Gaming Live. C’était en effet l’animateur des Gaming Live de jeuxvideo.com, émission où les rédacteurs du site présentaient rapidement les derniers jeux du marché. Durant 4000 vidéos il a animé ces vidéos et à faire rire un grand nombre de personnes grâce à ses blagues et ses références souvent sans rapport avec le jeu vidéo. On se souviendra par exemple du tout premier Gaming Live sur Psychonauts, des GL totalement décalés sur Léa Passion ou son GL solo sur Lecons de cuisine que vous pouvez visionner ci-dessous.

Image de prévisualisation YouTube

Suite à quelques problèmes internes, Franck est parti de jeuxvideo.com il y a maintenant un an. Ses nombreux fans n’ont pas compris cette décision et les Gaming Live ont perdus de leur saveur. Cela a cependant permis à Franck de se reposer, de voyager (il est récemment parti à New York), de passer du temps avec sa famille et d’apprendre à utiliser de nouveaux logiciels.
Néanmoins il compte revenir un jour sur le devant de la scène une fois tous ses problèmes résolus.

Franck à la quarantaine bien passée (c’était le doyen du site), est marié et à 3 enfants dont un qui a à peu près mon âge. Contrairement à ce qu’il laissé montrer dans les Gaming Live, c’est un grand gamer ayant dépensé tout son argent sur les bornes d’arcade. Pour l’anecdote, il a toujours cru au jeu vidéo et, alors que ses copains jouaient au flipper, celui était certain que notre média favori était promis à un grand avenir.
De toutes les personnes que j’ai pu rencontrer, Franck est le plus agréable; c’est quelqu’un d’extraordinaire,  simple et à l’écoute des autres. C’est difficile à expliquer mais ce mec est une crème, il ne se prend pas la tête et sait profiter de la vie. Ce fut un véritable honneur de lui parler et de passer une partie de la journée à ses cotés. Certains ont acquis une culture vidéo-ludique grâce à Marcus, moi c’est grâce à Franck.

Et pour l’occasion j’avais amené ma caméra pour réaliser une interview, malheureusement elle s’est tenu au dessus de la salle de jeu, très bruyante, on m’entends donc assez mal, et ce malgré un post-traitement audio.
J’espère que vous entendrez bien Franck et si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser dans les commentaires.

Image de prévisualisation YouTube

Il faut savoir que son passage chez jeuxvideo.com ne s’est pas fait en douceur, comme dans toutes les entreprises les tensions étaient palpables. Malgré un salaire peu élévé, les rédacteurs présents en 2006 l’on tout de suite vu comme un concurrent. Quelqu’un pouvant prendre leur place, d’autant que la popularité de Franck auprès des lecteurs était grande.
Cependant il a su créer des amitiés avec Miniblob et surtout Romendil avec qui il correspond toujours (il lui a d’ailleurs offert l’anthologie du franponais de Florent Gorges ^^) .
Son départ fut certes soudain mais il ne regrette rien. Son plus grand regret fut de n’avoir pas pu remercier ses fans et tous ceux qui l’ont suivis durant toutes ces années.

Je rajoute aussi les interview de MrYoshi1976 et Psyhodelik:

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Jouez bien, jouez avec les mains, pas avec les dents et prenez soin du rock’n roll!!

Donwar

Lien Permanent pour cet article : http://www.pocket-collection.fr/interview-de-franck-guillaume/

oct 13 2011

Diabl0x9: portrait d’un youtubeur controversé!

Cet article va vous paraitre très bizarre si vous ne connaissez pas Diablox9 mais je me devais de donner ma position sur ce sujet « sensible » car force est de constater que ceux qui regardent mes vidéos sur Youtube sont des fans de ce jeune homme. Tout d’abord sachez que Diablox9 est un youtubeur de 19 ans, suisse, étudiant en commerce et joueur assidu de Call of Duty. Le problème c’est que beaucoup de jeunes regardent ses vidéos et le considèrent comme un dieu vivant et la moindre conversation sur le sujet se transforme en pugilat. Tout comme jeuxvidéo.com que j’avais critiqué je pense que lorsqu’on est connu (300 000 vues par vidéo) on ne peut pas tout faire et tout dire et surtout on doit éviter de choquer. Car oui c’est de cela qu’il s’agit, certaines vidéos de ce type sont choquantes et surtout dégradantes vis à vis de certaines personnes. Dernière en date, celle sur les jeux vidéos et les paysans, le concept paraissait pourtant sympa puisqu’il comptait confronter le monde paysan aux jeux vidéo. Cependant voilà, dés le début on sait que cette vidéo sera pleine de méchanceté gratuite vis à vis du monde rural; voix de bouseux, métier de merde, aucune culture, bref ça dérange mais bon pour une vidéo comique ça passe et certains rigoleront. Ensuite il invite ce paysan  chez lui pour essayer les divers blockbusters du marché (Call of, DIRT et FIFA). Mais voilà il n’assume pas, en effet un paysan censé découvrir les jeux vidéo ne peut pas jouer à un FPS comme il le fait ici, ce n’est pas naturel, limite ça en est ridicule. Pendant ce temps Benoit, Diablox9 donc, l’interroge sur sa vie et notamment son passé. Et là caricature suprême on apprend qu’il a fait l’armée, c’est bien connu les gens faisant l’armée sont tous des imbéciles heureux vendant des vers de terre. Même chose sur DIRT où celui-ci se fout ouvertement de la gueule des conducteurs de tracteurs, ne connaissant rien d’autre que leur tondeuse à gazon. Il est possible qu’il maitrise mal l’ironie car tout au long de la vidéo, on ne ressent pas d’humour.

>> http://www.youtube.com/watch?v=ODzXUEwS_U8<<

(Je tiens à préciser que Diablox9 ne désire pas qu’on intègre ses vidéos)

Certains diront « Mais qu’est ce qu’on en a à foutre, si t’aime pas, ne regarde pas!! » Mais voilà j’aime me tenir au courant de l’actu et surtout j’aime savoir quelles vidéos regardent les jeunes de nos jours (notamment mon neveu regardant ses vidéos). Et donc je trouve ça aberrant qu’une telle personne ait autant de succès. Ce qui me fais peur, c’est que certains prennent cela pour paroles d’évangile. Mais le pire n’est pas là, mais dans une vidéo de Harry Potter faites avec sa copine, Mme Diablox9.En effet celle-ci teste le jeu devant 300 000 personnes et son copain se moque ouvertement d’elle, lui fais énormément de reflexions désobligeantes, lui faisant remarquer que son jeu favori est nul et qu’elle joue mal. Je sais pas vous mais si un ami m’affichait ainsi dans une vidéo je lui foutrais la tête dans la télé et je le plaquerais en direct sur sa propre chaine. Donc je trouve ça bizarre et étonnant, certes il est normal de se charrier dans un couple, mais peut-être pas en public. Je trouve ça aberrant.

>> http://www.youtube.com/watch?v=ocEQ-0FjRoA <<

On finira par le contenu de ses vidéos, il fait du gameplay sur Call of Duty et divers FPS. D’une, il joue assez mal en général (les vidéos sont montées et commentées en différé), attention je critique surtout ses commentaires assez inintéressants. Et de deux, dans ses tests sur d’autres jeux (fps ou non), il compare tout à CoD. Il arrive notamment à trouver des « kill-streaks » dans Mario Kart, compare Dead Space 2 à Call of Duty et est incapable de jouer sans parler de CoD (une question de public peut-être?) Il ne faut pas oublier qu’il gagne de l’argent avec ses vidéos (ce qui est normal!) et qu’il est sponsorisé par divers éditeurs (contrat avec Activision, jeuxvideo.com pendant un moment et plus récemment Battlefield TV). En parlant de ça on peut aussi parler de sa vidéo de Rayman, lui qui a eu la chance de le tester avant tout le monde, il ne connait manifestement pas le jeu et se trompe même dans le nom du personnage principal.

Aucune connaissance, un niveau moyen, aucun tact, et pourtant il fait énormément de vues et est actuellement la personne parlant jeu vidéo la plus connue de Youtube. Mais comment fait-il? En fait il s’adapte à son public (12-15 ans) en proposant ce qu’il veut voir, en montrant les jeux en avant-première, en se moquant des minorités et en trollant à tout va. En soit ce type n’a que peu de culture; mais voilà avec des parents journalistes, il sait parler et a compris ce que l’industrie a mis des années à comprendre. On fait ce qui marche et uniquement ce qui marche et bien entendu on ne prend pas en compte les critiques car les haters ne représentent qu’une minorité! Donc en soit, Diablox9 est un génie et du haut de ces 5000€/mois environ, il  peut aussi être fier d’être intolérant et peu compétent car ça fait vendre. Au passage je tiens à préciser que certaines de ses vidéos sur CoD ont été très critiquées comme son Top 10 Kill qui n’a pas été monté par lui. Ou encore ses récents coups de gueule sur MW3, où il accuse le jeu d’avoir changer et d’être plus adapté aux débutants. Alors qu’il demande juste un certain temps d’adaptation. On peut aussi citer sa Chronique sur jeuxvideo.com sur Assassin’s Creed Brotherhood où il découvre manifestement le jeu. Voilà je pense que c’est tout, j’espère avoir été assez clair sur Canichx9 (désormais c’est comme ça qu’il s’appelle). Il représente à lui seul tout ce que je déteste chez les jeunes d’aujourd’hui (et pourtant je n’ai que 21 ans), mais aussi dans les jeux vidéos et c ‘est pour cela que je ne jouerais jamais à un Call of Duty.

 

[EDIT] De nombreuses choses ont changé depuis l’écriture de cet article. J’ai notamment rencontré Benoit c’est quelqu’un d’adorable et de passionné. Il sait gérer sa communauté et prends le temps de tout bien faire. 

Désormais il fait surtout des lives, s’est professionnalisé et réalise une belle carrière.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pocket-collection.fr/diabl0x9-connard-ou-genie/