«

»

juin 08 2012

Imprimer ceci Article

Ne laissez pas Icare-mag se bruler les ailes

Il est toujours difficile de lancer un projet à partir de zéro, sans financement ni soutiens. Pourtant c’est ce qu’à fait Aurélien, le créateur du magazine Icare-Mag. Attention qu’en je dis magazine, je ne sous-entends pas ces journaux relayant l’actualité avec parfois plusieures semaines de retard sur la presse online mais bien un livre à part entière susceptible d’être gardé et conservé. A la manière d’un mook comme les Pix’n Love, Icare-mag est pérenne dans le temps et il est toujours sympathique de resortir un numéro pour le relire Comme toutes les créations quasi-parfaites, Icare-mag a eu son lot de critique, notamment par des personnes considérant Icare comme un simple magazine à lire aux toilettes (remarquez que cela reste très plaisant). Mais à coté de cela, Icare est un magazine hautement bien réalisé.

D’ailleurs je vous invite fortement à lire ma critique du premier numéro consacré à la saga God of War. Pour Deus Ex, on retrouve exactement la même qualité et mise en page.

Ainsi le dossier de 70 pages revient sur le développement et la génèse de la saga (notamment le récent Human Revolution) à la manière d’un autoportrait, ici ce n’est pas le rédacteur qui parle mais le héros et le jeu, à eux-deux, ils racontent leur vie, comment ils se sont construits, leurs joies, leurs peines. Mention spéciale à la partie « Conspiration » présentée sous forme de coupure de presse et intitulée Requiem pour un dactylo.
Ce dossier est réellement complet de ce que j’en ai lu et surtout aborde la saga d’une nouvelle manière qui plaira autant aux fans qu’aux néophytes.
Car Icare n’est pas un magazine élitiste s’adressant aux gamers et aux intellectuels chevronnés, il plaira aussi aux amateurs de belle littérature, qu’ils soient ou non joueurs!

S’en suit, dans la partie Anticipation, une sorte d’article de presse titré « La science déconnectée de l’homme », par Le monde-Figaro, jeudi 16 Octobre 2014 et raconte une conférence scientifique. C’est bien fichu et ressemble à ce qu’on pourrait trouver dans ces journaux de nos jours.
Puis vient la nouvelle Au troisième jour revenant justement sur cette mécanisation de l’Homme tel qu’elle est traitée dans Deus Ex.
Enfin cette partie se finira par un petit dossier sur La mort de la presse papier du jeu vidéo et quelques remerciements. C’est d’ailleurs un honneur d’être cité dans un magazine aussi illustre à mes yeux.

C’est en retournant le magazine que vous aurez accès à une partie faisant la force d’Icare, l’Icareview. Une interview très riche de Gary Jamroz, artiste chez DONTNOD (travaillant sur le jeu Adrift) et là encore très riche en illustrations.

Icareview - Icaremag

Vous l’aurez compris, Icare est un bon magazine et surtout un magazine qui DOIT survivre, les chiffres actuels sont assez préoccupants, voir mauvais. Ainsi vous trouverez si dessous une vidéo réalisée justement pour la promo d’Icare. Je vous demanderais d’essayer de la partager, via Facebook, Twitter ou encore Youtube.
Beaucoup de youtubeurs sont influents et possèdent un très grands nombre d’abonnés, alors s’il vous plait, montrez des choses différentes, montrez Icare. Je sais que les viewers ne sont pas très réceptifs à la lecture mais Icare pourrais intérresser certaines personnes. De plus twitter est aussi votre ami.
Ne laissez pas Icare sombrer, vous aussi vous avez eu besoin d’aide à vos débuts!

Image de prévisualisation YouTube

Fichier de la vidéo: http://www.mediafire.com/?2y2rn7s9tht8tqb

Les différents points de ventes: http://www.icaremag.fr/pdv.html

Achetez Icare sur internet: http://www.journaux.fr/icare-mag_consoles_informatique_155352.html

Facebook de Icare: https://www.facebook.com/icare.mag/

Lien Permanent pour cet article : http://www.pocket-collection.fr/ne-laissez-pas-icare-mag-se-bruler-les-ailes/

1 comment

  1. Magemo

    tout ce que je veux sont les points de vente, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>